Lexique encyclopédique abrégé de l'Esprit,
de ses troubles et de leurs voies de résolution

selon les conceptions de la Psychiatrie Psychanalytique
de Madeleine et Yves Dienal

D - Délire (v. Psychose), Dépression, Désir sexuel (v. Amour amoureux, Sexualité), Dyslexie


Délire v. Psychose


[Retour en arrière][Haut de la page]


Dépression (voir les Cas Cliniques)


[Retour en arrière][Haut de la page]

En l'état actuel de nos travaux, sa logique est toujours évidente (sans plaisir, pas envie de vivre + somatisations, envie de mourir, dépression, sucide, ...) et une dépression se résout dans une fourchette de 3 mois à un an (10à 30 séances).
SC : La dépression nerveuse" se caractérise:
- sur le plan psychologique, par une situation émotionnelle de malheur et d'impuissance à agir qu'aucune cause apparente ne justifie, accrue d'un dégoût de vivre allant jusqu'au désir de disparaître,
- et sur le plan physique, par un état de fatigue et d'épuisement, médicalement inexplicables, et surtout par des "pleurs sans raison".
Le dépressif "veut et ne peut ", et assiste en spectateur désespéré et culpabilisé au spectacle de son désespoir et de son impuissance.

Pour la Médecine qui erre sans réponse, et pour le grand public, elle apparaît une" véritable maladie" impossible à déchiffrer et à résoudre dès lors que le dépressif a tout pour être heureux". La récidive est inscrite dans la nature de la maladie: Quotidien du Médecin, "une fois sur deux une Dépression se transformera en Psychose maniaco-dépressive" Symposium Hôpital Ste Anne.

PP " L'important c'est ce qui ne se voit pas " St. Exupery
La dépression traduit l'insatisfaction ou le malheur de tout ou partie des Structures de l'Esprit - exprimée par le Sentiment (je suis malheureux) et la Sensation (je me sens mal) - et reste difficile, sinon impossible à déchiffrer dès lors qu'on les ignore. Elle n'est donc pas une maladie, mais le symptôme du non-bonheur. Les règles du Bonheur individuel ne s'enseignant pas plus à l'Ecole qu'en Psychiatrie, il est normal que nombre d'entre-nous stagnent dans un malheur sans solution.
La guérison des Dépressions ne relève guère d'une Science médicale, mais d'une Science du Bonheur. Nul programme n'enseigne la nécessité vitale du Plaisir, pas plus que la nécessité d'en organiser les conditions, qui contrairement à ce que l'on croit implicitement, ne tombent pas du ciel.

Qualité de vie, plaisir de vivre
Il est assez surprenant de constater que si l'Ecole enseigne les moyens de bâtir sa vie, aucune Science relative au plaisir et à sa nécessité ne semble figurer au programme.
C'est ainsi que nombre de nos frères humains naviguent dans le malheur faute d'avoir appris que le plaisir de vivre s'organise. Il est vrai que faute de connaître les particularités des personnalités, il est difficile de préciser les trames des conditions de plaisir de chacun
Ces considérations - parce qu'inédites - furent pour nombre de nos patients une révélation salvatrice.
D'autre part, il faut apprécier ce qu'on appelle une dépression en fonction de son intensité et surtout de la disponibilité et de la lucidité de l'intelligence. On pourra parler de Situation Dépressive quand elle est momentanée, due à un ou plusieurs événements douloureux ( perte d'un être cher, accident, maladie, catastrophe, chômage, etc.). Avec le temps et l'adaptation aux événements, l'abattement s'atténue et disparaît.
On parlera de Dépression, lorsque le trouble est chronique, qu'il paraisse ou non justifié par les conditions extérieures.

Pauvre Science qui entend s'attaquer à une maladie. Non seulement ce n'est pas une maladie mais l'expression possible du malheur de 10 instances, les Fonctions, auxquelles il faut encore ajouter Masculin et Féminin, Animus et Anima, et les caprices des Caractères.

Voici quelques exemples possibles et non limitatifs :
- Pensée extravertie ou introvertie sous utilisée de l'épouse cantonnée aux soins du ménage.
- Intuition extravertie interdite pour cause de soumission aux idées admises.
- Intuition introvertie bloquée par ses croyances et interdits divers.
- Sentiment Froid extraverti aigri par l'immoralité de l'époque.
- Sentiment Froid Introverti désespéré de se voir imparfait.
- Sentiment chaud extraverti privé d'amour
- Sentiment chaud introverti qui ne prend plus le temps de rêver.
- Sensation extravertie desséchée par l'enfermement au bureau.
- Sensation Introvertie souffrant de sa sensibilité au déplaisir.
- Extraversion et Introversion déréglées.
- Féminité négligée.
- Virilité asthénique.
- Emotivité interdite de séjour par l'éducation, éteinte par la chimie.
- Activité réduite à la non-Activité par ennui global

Ainsi se présente le clavier complexe sur lequel peuvent se jouer des Opéras, depuis la Mélodie du Bonheur jusqu'à la Tragédie du Malheur : la Dépression.

Chimie aggravante
La logique de toute guérison psychologique repose sur le développement et l'utilisation de l'ensemble des moyens de l'intelligence.
Or la chimiothérapie agit à l'inverse dans la mesure où elle vise à altérer la conscience, donc l'intelligence. Elle aboutit à des déstructurations qui nécessitent de véritables reconstructions, et même à des situations de non-retour. Alors que les Dépressions, prises à leur début, peuvent être instantanément expliquées et presque aussi vite enrayées à la lumière de nos travaux et d'un savoir faire indispensable.


Désir sexuel (v. Amour amoureux, Sexualité)


[Retour en arrière][Haut de la page]

SC Il crée les conditions de la réalisation de l'acte sexuel: l'érection chez l'homme, et la mise en condition chez la femme.
PP C'est de sa nature capricieuse que découlent les difficultés fondamentales de la vie amoureuse.
- Il peut aller d'un simple besoin organique, d'une possibilité sans plaisir à celle d'un désir "amoureux" assorti d'extase.
- Son importance varie considérablement suivant les personnes : plusieurs heures par jour chez certains, jamais chez d'autres.
- Aiguisé par la nouveauté, il tend à s'atténuer avec le temps et l'habitude.
- La compatibilité dans l'amour n'est pas universelle. Chacun ne vibre pas avec chacun; deux excellents produits ne font pas nécessairement un bon cocktail.
- Sa continuité, son absence, sa tiédeur, ou sa brillance échappent à la raison et la volonté. La tendresse, l'attention à l'autre peuvent, sinon le créer, du moins le favoriser, mais à l'inverse,les maladresses du jour peuvent bloquer les désirs de la nuit.


Dyslexie (v.bégaiement)


[Retour en arrière][Haut de la page]

SC Difficulté particulière chez l'enfant à la lecture et à l'écriture.
PP Selon notre expérience, elle résulte de l'inquiétude (jusqu'à la panique) de l'enfant par rapport à ce qui lui est demandé et qui dépasse momentanément ses capacités de compréhension et de concentration, lesquelles sont souvent accrues par ses insatisfactions. Beaucoup moins fréquente chez l'adulte, elle résulte du même conflit entre ce que l'on voudrait et ce que l'on peut, mais le plus souvent se transforme en bégaiement.

E - Échec scolaire (v. Dyslexie), Ejaculation precoce, Erotisme (v. Sexualité), Extraversion et Introversion (v. Fonctions et Caractérologie), Exhibitionnisme


Échec scolaire (v. Dyslexie)


[Retour en arrière][Haut de la page]

SC Difficulté à suivre un programme scolaire "normal".
PP a) L'élève n'est pas motivé par ignorance du sens et de l'utilité des études.
b) Le développement de son intelligence générale est insuffisant.
c) Son énergie se gaspille dans ses insatisfactions, et notamment dans ses angoisses liées à la course aux "bonnes notes".
d) Quelle que soit l'intelligence, l'aptitude aux études et la capacité de concentration sont très inégalement réparties entre les êtres .
En l'état actuel de nos travaux, les intérêts de l'enfant peuvent être étrangers à l'école. Aussi convient-il d'apprécier ses facultés et sa personnalité en dehors des programmes scolaires (Einstein, Pasteur, Sacha Guitry, furent des cancres.).Dans la majorité des cas la Connaissance des Fonctions et des Caractères reste indispensable à l'éclairage des difficultés et des voies de résolution. La communication directe avec l'enfant ou l'étudiant et leurs problèmes concrets, et aussi avec les parents, entraîne généralement des résultats rapides.


Ejaculation precoce (v. Désir, Sexualité)


[Retour en arrière][Haut de la page]

SC Impossibilité de contrôler le moment de l'éjaculation.
PP Résulte la plupart du temps de l'inexpérience, d'un état anxieux, de la peur de la femme. D'autre part, les réactions sexuelles peuvent varier suivant les partenaires.


Erotisme (v. Sexualité)


[Retour en arrière][Haut de la page]

SC Tout ce qui concerne l'attrait purement sexuel.


Exhibitionnisme (v. perversions, voyeurisme)


[Retour en arrière][Haut de la page]

SC Besoin exclusif à fin de satisfaction érotique, d'exhiber en public ses pratiques ou ses organes sexuels.
PP Comme le voyeurisme, résulte généralement d'une immaturité affective qui interdit la relation partagée.
En l'état actuel de nos travaux, ersatz de la vie amoureuse dont la résolution relève d'un développement global de la personnalité, et particulièrement du Sentiment.
Dans la mesure ou l'érotisme - ou l'émerveillement amoureux - passe par les yeux, nous sommes tous en partie voyeurs et exhibitionnistes.


Extraversion et Introversion (v. Fonctions et Caractérologie)


[Retour en arrière][Haut de la page]

F - Fonctions de l'Esprit, Frigidité (v. Amour amoureux, Désir sexuel, Image érotique).


Fonctions de l'Esprit


[Retour en arrière][Haut de la page]

PP Amorcées par Jung, ignorées, les 10 Fonctions sont les structures, ou organes essentiels de l'Esprit, équivalents aux cylindres pour un moteur. Bases et outils de l'intelligence rationnelle, sensorielle, affective, intuitive. Sous développées, elles jugulent nos moyens, sont les racines de nos tourments, et à l'état inconscient les racines des psychoses.
[Retour en arrière] En savoir plus sur les Fonctions de l'Esprit (nouvelle fenêtre)


Frigidité (v. Amour amoureux, Désir sexuel, Image érotique)


[Retour en arrière][Haut de la page]

SC Ce terme concerne le plus généralement les femmes, soit qui n'ont pas d'orgasme, soit qui ne ressentent "rien" ou très peu dans la relation amoureuse.
PP Il est des femmes comme des hommes naturellement peu doués pour la relation physique. Hormis cette insensibilité naturelle, la frigidité peut résulter :
- de "logiciels" inadaptés à la science de l'amour (v. Amour amoureux) ;
- de partenaires inexpérimentés ;
- de partenaires non compatibles, (v. Désir sexuel). Il est fréquent que des Princesses restées insensibles durant des années, se réveillent brulantes dans les bras d'un nouveau Prince Charmant.

 

Yves Dienal
Psychanalyste
Madeleine Dienal
Psychanalyste

Psychiatrie psychanalytique
de Madeleine et Yves Dienal

Psychosanté

Maintenance par FVZ,
Last modification on :

Version