Lexique encyclopédique abrégé de l'Esprit,
de ses troubles et de leurs voies de résolution

selon les conceptions de la Psychiatrie Psychanalytique
de Madeleine et Yves Dienal

A - Agoraphobie (v. Claustrophobie), Agressivité - Offensivité, Ambivalence, Amour amoureux, Angoisse (v. Anxiété), Animus et Anima, Anorexie, Anorgasmie, Anxiété (v. Angoisse), Asthme, Autisme, Autisme infantile.


Agoraphobie v. Claustrophobie


[Retour en arrière][Haut de la page]

SC Peur irrépressible des espaces extérieurs, de sortir dans la rue, d'aller dans des lieux inconnus.
PP Elle est toujours la manifestation d'une réduction de l'adaptation de l'intelligence à l'extérieur, le plus souvent par abdications successives, avec appauvrissement de la capacité de volonté. On sort de moins en moins, et puis un jour on a peur de sortir.
La résolution est souvent simple et rapide. L'agoraphobie est souvent conjuguée avec la claustrophobie. La réduction de la personnalité entraînant l'inadaptation à l'extérieur et à l'intérieur.
En l'état actuel de nos travaux, la rapidité de résolution dépend de la lucidité intellectuelle de la personne. Le phénomène pouvant commencer à se réduire dès la première séance. La chimiothérapie à terme ne peut qu'aggraver l'affaiblissement de la lucidité, et fixer l'intéressé sur son symptôme.


Agressivité - Offensivité


[Retour en arrière][Haut de la page]

SC On tend à inclure sous ce terme toute forme d'expression forte ou violente, quelle qu'en soit l'intention
PP Forme d'énergie incluant le désir conscient ou inconscient de dominer ou de "détruire" l'autre. Son opposé est l'Offensivité, c'est à dire l'utilisation utile consciente et calculée de l'énergie, au besoin forte et violente, dénuée de toute malveillance.
Exemple: les ordres sur un terrain de sport ou durant un sauvetage.


Ambivalence


[Retour en arrière][Haut de la page]

SC Opposition inévitable entre tous les facteurs de la vie psychologique et quotidienne: sentiments/raison , matérialisme/idéalisme, plaisir/devoir, indulgence/rigueur, etc.


Amour amoureux


[Retour en arrière][Haut de la page]

Cette terminologie a été adoptée par la Psychiatrie Psychanalytique afin de distinguer l'affection des élans amoureux ou sexuels.

SC Elan affectif (amour) associé à un désir physique (amoureux) hétérosexuel ou homosexuel, assorti d'un plaisir généralement intense.
PP Les difficultés, les incompréhensions, les drames de la vie amoureuse, les problèmes résultent
- de l'ignorance de ses composantes (sentimentales, sensuelles, sexuelles, et même intellectuelles),
- du refus d'accepter les évidences en contradiction avec l'éternel schéma sentimental, "moral" et culturel. ("Mon amour, mon seul amour, je t'aimerai toujours", "Ils se marièrent, vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants", etc.)


Angoisse (v. Anxiété, Panique)


[Retour en arrière][Haut de la page]

Science et Médecine errent sans autre réponse que la chimiothérapie !
SC Sentiment de peur ressenti physiquement, en dehors de toute raison apparente et de toute explication.



PP Quelle que soit son intensité, ou l'aliénation qu'elle entraîne, elle n'est pas une maladie, mais un signal d'alarme qui, comme le voyant rouge du tableau de bord, signifie un dysfonctionnement dans les Structures de l'Esprit ou la conduite de la vie. Le plus fréquemment elle manifeste une émotion ou un conflit présent non identifié
L'enfermement dans des angoisses sans issue, que nulle Science ne sait expliquer, est à l'origine de la plupart des paniques incontrôlables.
En l'état actuel de nos travaux, les angoisses s'expliquent sur l'instant, et le plus souvent le patient se voit soulagé en quelques séances. L'essentiel restant la résolution de la problématique dont elles ne sont que les symptômes. Ainsi ne devrait-on plus voir des vies entières gâchées dans des angoisses "inexplicables".


Animus et Anima


[Retour en arrière][Haut de la page]

PP L'Animus composante masculine de la femme lui confère la Pensée, l'action, l'adaptation aux réalités matérielles. L'Anima composante féminine de l'homme lui confère le Sentiment, la réceptivité, la sensibilité aux êtres, l'intuition. Nombre de problèmes relèvent de l'ignorance de ces sujets.


Anorexie (v. Boulimie)


[Retour en arrière][Haut de la page]

SC Refus de se nourrir, généralement chez des jeunes filles de 14 à 20 ans, assorti du désir obsessionnel d'être le plus mince possible.
PP Le refus de manger, qui obsède l'entourage et la Médecine, traduit le refus d'exister et de "manger la vie" chez une personne profondément contrariée à son insu qu'il faut remettre sur ses rails ; la même origine peut avoir pour conséquence la boulimie.
En l'état actuel de nos travaux, la connaissance de la caractérologie, des Fonctions, l'appréciation aiguë et chaleureuse de la personnalité, et si nécessaire la participation du milieu sont fondamentales à la compréhension de la perte des motivations et à leur rétablissement. L'anorexie n'étant qu'un symptôme. L'efficacité, et la rapidité dépendent grandement de la communication affective partagée avec la personne chargée de la thérapie.


Anorgasmie (v. désir sexuel, frigidité, sexualité)


[Retour en arrière][Haut de la page]

SC. Absence d'orgasme chez la femme.
PP. Peut résulter
- d'un refus global de la sexualité,
- d'une insatisfaction affective ou sexuelle profonde,
- d'une incompatibilité avec le partenaire.
Certaines femmes n'ont pas ou très peu souvent, d'orgasme mais peuvent prendre un plaisir intense dans la relation amoureuse.
 


Anxiété (v. Angoisse, Panique)


[Retour en arrière][Haut de la page]

Etat de peur moins intense que l'angoisse, généralement lié à des causes évidentes. L'état d'ignorance de la Médecine a conduit à la création d'un certificat de pharmacologie de l'Anxiété .
PP Se résout par un développement de l'objectivité, qui relève d'une révision des logiciels conscients et inconscients, affectifs et rationnels.
En l'état actuel de nos travaux, les causes de l'anxiété s'apprécient sur l'instant, et comme elle n'est qu'un symptôme, la rapidité de résolution dépend de l'importance du ou des problèmes sous-jacents. Rien que par l'éclairage de sa logique, elle peut parfois s'alléger dès la première séance. Comme pour l'Angoisse l'ignorance de son origine accroît l'anxiété elle-même. La chimiothérapie ne peut que masquer la problématique, et fixer l'intéressé sur son symptôme.


Asthme


[Retour en arrière][Haut de la page]

SC Crises d'oppressions respiratoires, d'états d'étouffement, dont l'origine est le plus souvent attribuée à des allergies.
PP L'étouffement par l'asthme matérialise l'étouffement par la vie. Chez l'ensemble des patients reçus, l'incidence des perturbations psychologiques était majeur en regard du symptôme, lequel aggravait encore la situation.
En l'état actuel de nos travaux, s'il est parfois possible de résoudre une crise par téléphone, et si dans l'urgence la nécessité d'un traitement médical peut s'imposer, l'essentiel est de s'attaquer aux causes qui peuvent être soit purement psychologiques (perfectionnisme), soit liées à l'organisation de vie (pression des parents ou de l'école par exemple)


Autisme


[Retour en arrière][Haut de la page]

SC Stade ultime de la Schizophrénie dans lequel la victime est murée en elle-même, coupée de toute communication avec l'extérieur.
PP Ne se rencontre plus aujourd'hui grâce aux psychotropes.


Autisme infantile


[Retour en arrière][Haut de la page]

SC Défaut de communication avec l'extérieur, et absence de langage dès la naissance.
PP Nous n'avons ni expérience ni explication de ce trouble.

.

B - Bonheur, Boulimie.


Bonheur


[Retour en arrière][Haut de la page]

SC « État de parfaite satisfaction intérieure » (Larousse). « État de la conscience pleinement satisfaite (Petit Robert) »
PP Si certains sages tendent vers cet état permanent, pour le commun des mortels il ne peut être ressenti que lors d'événements - très heureux - ponctuels.
En l'état actuel de nos travaux,il apparaît que la Satisfaction de Vivre ne s'obtient pas de manière statique, magique ou médicale (drogues ou chimiothérapie), mais repose sur l'activité de l'ensemble des Structures de l'Esprit, et particulièrement des Fonctions (qu'il est indispensable de savoir identifier) et doit évoluer aux différentes étapes de la vie . La définition du Bonheur est donc propre à chacun, le but étant généralement atteint lorsque l'individu arrive à « vivre à sa mesure ».
Alors que la Psychiatrie, non seulement ignore radicalement le rôle des fonctions de l'Esprit mais encore, considère généralement que le Dépressif « ayant tout pour être heureux », est malade !


Boulimie


[Retour en arrière][Haut de la page]

SC Besoin obsessionnel et illimité de manger, éventuellement de vomir ensuite.
PP a) Chez certaines personnes manger est source essentielle de plaisir, sans autre cause.
b) Parallèlement à l'anorexie les plaisirs de la vie étant par trop contrariés, manger peut être la dernière ressource de plaisir, ou compensation au déplaisir, ou encore manière de se venger (on dévore l'autre !).
En l'état actuel de nos travaux, la résolution, comme pour l'anorexie, est alors de retrouver le sens de la vie, qui passe nécessairement par la connaissance des Structures.

.

Yves Dienal
Psychanalyste
Route des Grands Champs
16110 Saint Projet Saint Constant
FRANCE
09 52 00 05 42
0 6 86 27 95 80
Mél: dienal@psychosante.com

Psychiatrie psychanalytique
de Madeleine et Yves Dienal

Psychosanté

Maintenance par PSG
Last modification on :

Version