,
Efficacité
Conférences
Thérapie et
Formation
Lexique
Les contes des
1001 patients
Cas cliniques
L'impasse psychiatrique
Tribune Politique
Tribune des Idées
Errements psychiatriques
Nous contacter
Haut de page
Haut de page
Haut de page
Haut de page
Haut de page
Haut de page
Haut de page
Haut de page
Haut de page
Haut de page
Haut de page
Haut de page
Haut de page
Haut de page
Haut de page
Haut de page

Errements Psychiatriques

" La Psychiatrie, c'est la somme de nos ignorances "
Professeur Paul Milliez
26 Janvier 1973 Emission "Italique"

Faute de connaître l’Esprit Humain et ses structures, suivant le modèle que
nous proposons, la Psychiatrie reste réduite à l'observation et à la classification
des symptômes physiques lesquels n’éclairent ni la logique,
ni les voies de guérison des pathologies mentales.

Ainsi, quelque soit la date (1970 ou 2003),
toute information sur le sujet reste d'actualité.

Dans l'intérêt de tous ceux qui souffrent de Dépressions, Angoisses et autres,
apparemment sans issue, il y a deux façons de généraliser les progrès réalisés :

- d'une part afficher l'inefficacité des Académismes
- d'autre part afficher l'EFFICACITE que les patients
sont en droit d'attendre de leur thérapeute.


France Inter
28 mars 2003
Alter ego "paroles de psys"
La Psychanalyse en question :
Quand, par respect à Freud, piétinements et désastres
sont pris pour guérison.

Nulle question d'efficacité au cours de l'émission,
mais interrogations sur ce qu'il faut penser
tant des rites protocolaires que des psychanalystes :
qui regardent le bout de leurs chaussures,
qui ne parlent pas, qui parlent trop,
qui font attendre leur patient,
qui ne le gardent que cinq minutes,
qui font payer trop chers,
qui sont froids,
qui sont familiers,…

L'apogée : " Merci à la psychanalyse ! " s'écrie une auditrice qui,
après 13 années de traitement à 3 séances par semaine,
remercie la Psychanalyse d'avoir pu passer de nombreux diplômes,
qu'elle reste hélas toujours incapable d'exploiter,
mais qui lui permet de garder la tête hors de l'eau
malgré un état d'angoisse resté sans issue.

Voir le "conte des cinq naufragés volontaires"
Voir les "cas cliniques" et notamment "panique guérison éclair".

 

Quotidien du médecin
du 18 nov 2002
"Trouble Anxieux généralisé"
L'ignorance se perpétue !

Faute de connaître le fonctionnement de l'Esprit humain,
la Psychiatrie en est réduite à inventer une nouvelle maladie

considérée comme "entité spécifique" :
le T.A.G. ou "Trouble Anxieux Généralisé",
mis en lumière
au cours d'un symposium à Monaco
avec la participation des professeurs J-P Lepine (Paris), J-Ph Boulanger (Montpellier),
P Boyer (Paris), H-U Wittchen (Munich), J Tignol (Bordeaux)
et des docteurs Ch André (Paris) et D Servant (Lille)

Voir Lexique : anxiété

 

LCI : émission "On en parle"
du 21 oct 2002

A Propos du livre du Dr Alain Braconnier
"Petits et grands Anxieux" * chez Odile Jacob

Thème de l'émission : "Peut-on vivre avec l'Anxiété".

Le Dr Alain Braconnier s'étend sur les symptômes de l'Anxiété et de l'Angoisse.
Aux angoissés qui appellent en direct, il conseille d'accepter d'être angoissé ou anxieux et de s'habituer aux accès d'angoisse qui ne manqueront pas de se reproduire...!
Il leur est également conseillé de se détendre, de faire du sport,
et d'aller consulter s'ils sont trop angoissés.

Aucune explication sur l'origine et la résolution.
Autant de drames qui pourraient être résolus en quelque heures selon nos travaux.

*Le livre traîte du "cacactère anxieux"...
Que n'avait pas prévu Le Senne dans sa "caractérologie
"

 

La dépression, comment s'en sortir !
paru dans LE POINT du 4 Octobre

Comment Le Point peut-il présenter comme “événement de l’année”,
donner comme modèle aux français la lamentable Non Guérison américaine
d’un pauvre homme réduit à compenser la misère de sa dépression
par le recours à la drogue au quotidien.
Ce qui tend à démontrer qu’on ne peut pas s’en sortir avec les médicaments.

Pourquoi l’apologie de l’échec et du pathos
plutôt que celle des Centaines de guérison”éclair”,
heureuses, françaises, échantillonnées et expliquées dans
l’Orgueil de Guérir et sur ce site !

 

Du Nouveau !
La roulette russe normalisée !
Un thriller psychiatrique !

19 Août 2002 Femme Actuelle
Tout savoir sur les antidépresseurs
Article entériné par quelques lignes d’Edouard Zarifian:
“ ... il existe une dizaine d’autres traitements, comme les électrochocs “...
La Dépression, une vraie maladie
“Le traitement par antidépresseurs ...
permet de guérir sans séquelle une fois sur deux
les premières perturbations inhérentes citées étant
Perte de vigilance, Somnolence, Excitation, Troubles sexuels, Céphalées.
Accidents vasculaires et cérébraux par mélange à d’autres traîtements...

Alors qu’à la roulette russe le joueur a 5 chances sur 6
de se retrouver en état de marche,
à la roulette psychiatrique le joueur n’a plus
qu’
1 chance sur 2 deux de s’en sortir indemne !

On comprend mal par quels détours le plus notoire des Psychiatres français
justifie la “Psychiatrie biologique” alors que par ailleurs ,
il en affirme sans ambage l’inanité
.
(Les Jardiniers de la folie. page 113. Ed O.Jacob)

Quand Édouard Zarifian autant que la Rédaction de FEMME ACTUELLE
accepteront-ils de prendre en compte les progrès clairement
affichés tant dans L’Orgueil de Guérir, que sur notre site?

En contradiction avec ce protocole calamiteux,
le traitement d’une dépression doit toujours
être l’occasion d’un développement de la personne.

Tandis que nous rédigeons ce texte, emails de trois victimes de la roulette psychiatrique :
Après plusieurs années d’antidépresseurs, l’une apparaît incurable,
et les deux autres se voient devenues Psychotiques Maniaco-Dépressives
.

 

Au hasard des années
Le piétinement satisfait se poursuit
pour le plus grand malheur des patients


Quotidien du médecin
14 Mars 1994
Anxiété débutante:
les promesses thérapeutiques d'une forme de magnésium

26 Novembre 1996
Dépressions résistantes : certains facteurs de risque
sont bien identifiés, d'autres moins

19 Décembre 1995
Dépressions et prescriptions:
Il semble qu'une "inédaquation" existe

16 Janvier 1995
"Dépression : le profil des répondeurs à un traitement
est important à prendre en compte
"

1994
Les enfants dépressifs font des adultes dépressifs
"Si le mal est bien cerné chez l'enfant, les répercussions
à l'état adulte restent mal connues
"
( diagnostic officiel Etats Unis 1960)

14 Novembre 1996
"Schizophrénie et dépression :
des bourses de recherche de la Fondation Lundbeck
"

Samedi 28 Octobre 1995 Un des grands quotidiens (référence égarée)
Euroconférence à l'Institut Pasteur de Paris
A la recherche des antidépresseurs du XXI ème siècle

18 Février 2002
Un comble!
INSERM : La recherche en Psychiatrie primée


Serions-nous les seuls
à maîtriser la logique de la dépression ?
Rappel :
La Dépression est l'expression du malheur de tout ou partie des structures de l'Esprit
(mondialement ignorées). Faute de les connaître, la logique de la dépression reste indéchiffrable.
Ce qui explique que le soulagement des symptômes laisse le trouble réapparaître rapidement.
En l'état actuel de nos travaux, elle se résout dans une fourchette de 10 à 30 séances
les récidives sont rarissimes, et leur résolution relève de quelques séances de mise au point.

Les piétinements obsessionnels de la Science
se poursuivent, pour le plus grand malheur des victimes



Du Nouveau !
Retour aux Ancètres....

5 Mars 2002 Quotidien du Médecin
Pendant combien de temps est-il nécessaire de traîter un syndrome dépressif ?
C'est essentiellement par son caractère récurrent que la Dépression
est à l'origine d'un important handicap social.
Cette évolution récidivante, déjà soulignée en 1913 par E.Kreppelin
est retrouvée dans toutes les études épidémiologiquues longitudinales depuis 50 ans.


8 Avril 2002 Quotidien du Médecin
Dépression
La difficile position du Généraliste
"La dépression est une maladie fréquente.
Sa prévalence dans la population générale s'élève à 5%
et sa prévalence vie entière à 17% environ. Elle est récidivante : la moitié des dépressions
récidivent dans les 2 ans qui suivent le 1er épisode.Sa morbidité dans la population générale
s'élève à 5%, et comparée aux autres maladies invalidantes, elle est au deuxième rang
après les maladies cardio-vasculaires (Davidson 1999)".


Avril 2002 RevueCadres

"Stress: les psys investissent l'entreprise !"
Certaines entreprises font appel à des cabinets de "soutien psychologique"
(aux USA, 80% des entreprises)
"...Les déclencheurs de la dépression - 1ère maladie en Occident d'ici 2005 selon l'OMS -
ne manquent pas...7à15% des Français seraient concernés par la dépression...
les tricolores s'affichant, comme les plus gros consommateurs d'antidépresseurs en Europe.."
"...une des deux limites de l'accès des psys aux entreprises est d'ordre médical :
la dépression n'est pas une maladie qu'on peut traiter sur son lieu de travail.
Une personne qui en présente tous les symptômes doit être prise en charge MEDICALEMENT
et, le cas échéant, suivre une psychothérapie..." dixit un psychiatre ! .. un autre psy
parlant d'un de ses coachés au bord du suicide, a jugé péférable de l'orienter vers un spécialiste !

Quand se résoudra-t-on à entendre nos progrès affichés depuis 30 ans ?


Janvier Février 2002 Revue SCIENCES HUMAINES
Point de vue de 4 psychiatres :
" .. en 2001, les maladies mentales restent encore très mal soignées,
en raison de la difficulté qu'on a d'en définir
tant les caractéristiques précises (le diagnostic),
que les causes (l'étiologie),
que la meilleure manière de les soigner (les thérapies).
"

Un courrier d'Yves Dienal annonçant les progrès
de la Psychiatrie-Psychanalytique en la matière reste sans réponse !



29 Septembre 2001 - Le Figaro magazize
Le 1er palmares établi par vos médecins* :
" Les dépressifs : des malades malgré eux.
Quel est le principal ennemi des patients dépressifs ?
L'image d'une maladie qui n'en serait pas vraiment une. …
Résultat, alors qu'1 français sur 10 souffrira de dépression diagnostiquée au cours de sa vie,
de 50% à 70% d'entre eux ne seront pas traités. …
… La dépression est une pathologie potentiellement mortelle :
50% des suicides recensés chaque année seraient d'origine dépressive. …
Son diagnostic est pourtant bien défini :
il obéit à l'observation strictement définie de symptômes
"

Aborder la dépression par l'étude des symptômes,
c'est essayer de comprendre un moteur en observant une fuite d'huile !
*La dépression se voit ici étudiée au même titre que l'opération de la prostate !

Professeur Henri Lôo, Centre hospitalier parisien Sainte Anne :
" Les Français sont les 1ers consommateurs au monde d'antidépresseurs :
peut-être la preuve qu'ils sont mieux pris en charge qu'on veut bien le dire
*.
… tout traitement doit être prescrit par un médecin et accompagné d'une psychothérapie
effectuée avec un vrai professionnel (psychiatre ou psychologue)
** "

*Un record de consommation d'antidépresseurs pris pour référence ?

**La Psychothérapie ne figure pas au programme
d'études professionnelles universitaires !

 

17 Septembre 1990 - Le "POINT" sur la Dépression
Il ne s'agit pas d'un canular comme on pourraît le croire,
mais d'un article réellement paru dans le journal LE POINT.
" DEPRESSIONS ".
"Aujourd'hui encore, trente trois ans après la découverte ,par hasard,
de l'efficacité d'une substance, limipramine,
qui allait devenir le premier antidépresseur,
tout demeure énigme en matière de dépression ...
parce que la dépression reste une énigme,
la France est engagée dans un très ambitieux programme d'étude...
... le plus ambitieux programme jamais lancé en ce domaine.
Cinq cents personnes d'une trentaine de famille comprenant
chacune des malades sur au moins deux générations ont accepté un entretien
avec l'un des huit jeunes psychiatres hospitaliers de Paris-Lyon-Montpelier-Caen-Rouen
qui ont été formés à Caen par le Dr. F.G. et une spécialiste venue des Etats-Unis, le Dr A.F.,
à devenir de véritables détectives en santé mentale.
Chaque sujet doit répondre à des centaines de questions portant sur la vie entière,
posées par le médecin qui est armé d'un interrogatoire américain standardisé appelé SADS
( Schedule for affective disorders ) traduit et édité par l'INSERM.
Les réponses sont codées.
Chaque interview sera adressée au laboratoire d'épidémiologie génétique du Pr.F.
Un ordinateur révélera si le nombre d'épisodes d'états dépressifs
dans chaque famille semble significatif d'une transmission héréditaire;
auquel cas chaque sujet - touché ou indemne -
subira un prélèvement sanguin qui sera envoyé au Pr. J.M.,
directeur du laboratoire CNRS de neurobiologie cellulaire et moléculaire.
."

Quand Science et Psychiatrie essaient de comprendre
scientifiquement le Bonheur et le malheur des Hommes !

" Il est des études qui compromettent à tout jamais l'intelligence "
Professeur Louis Leprince-Ringuet


6 Octobre 1993 -
I.A PLACE DE LA PSYCHANALYSE
DANS LA GUÉRISON
DES PATHOLOGIES SOMATIQUES

(Quotidien du Médecin)

La représentation occulte :
Pour Pierre FEDIDA, " il n'existe pas une psychanalyse du psychosomatique.
Le processus de guérison, du point de vue analytique, n'est jamais connu.
De même que la guérison est une représentation occulte,
dont on sait qu'elle constitue un obstacle au travail analytique lui-même.
La guérison pourrait être une néoorganisation symptomatique,
que le patient peut présenter comme un résultat d'un trouble antérieur,
à l'origine d'un nouveau processus psychopathologique
."

La littérature psychanalytique ne manque pas de sel.
Tout autre commentaire apparaît superflu.

Voir aussi :

Hit-Parade

Yves Dienal
Psychanalyste
Route des Grands Champs
16110 Saint Projet Saint Constant
FRANCE
09 52 00 05 42
0 6 86 27 95 80
Mél: dienal@psychosante.com

Psychiatrie psychanalytique
de Madeleine et Yves Dienal

Psychosanté

Maintenance par PSG,
Last modification on :

Version